Samarra


Tags: hard-rock

J'aime bien- Février '09 (Augmix # 6)

par Aug Email

  • Commençons notre sélection par le Mali et Bassekou Kouyaté [photo]. C'est un joueur de ngoni de Bamako qui ressemble comme deux gouttes d'eau au chanteur de soul Otis Reding. Il a joué avec les plus grands artistes d'Afrique de l'Ouest ( Ali Farka Touré, Salif Keita, Youssou N'Dour). Son instrument est une sorte de luth à quatre cordes, ancêtre du banjo. Kouyaté vient de Garana, un village non loin de Ségou, capitale de l'ancien royaume bambara et lieu de départs de nombraux esclaves vers l'Amérique. C'est son grand-père, Banzoumana Sissoko qui a composé l'hymne national en 1960. Sissoko jouait du ngoni un peu à la manière d'Hendrix plus tard... Sur "Jonkoloni" que j'ai sélectionné pour vous, les percussions répondent au ngoni. On entend la voix de la chanteuse Amy Sacko, épouse de Kouyaté. Je vous ai également sélectionné un morceau d'un autre grand musicien malien mort en 2004, Ali Farka Touré.
  • Autre style et autre pays avec un titre du groupe de rock russe DDT : "Не стреляй!" ("Ne tire pas") qui date de 1980. Au début des années 1980, un Leonid Brejnev viellissant maintient en URSS un régime stalinien. A partir de 1979, l'Union Soviétique s'est engagée dans une guerre sans issue en Afghanistan qui devient son "Vietnam". Iouri Chevtchouk et son groupe DDT deviennent alors célèbres... et suspects avec ce titre qui invite les jeunes soldats soviétiques à ne pas tirer ! Fin 2008, le groupe (dont l'âge moyen est maintenant proche de la cinquantaine) a organisé un concert pacifiste à Moscou en invitant des musiciens Ossètes et Géorgiens (le propre batteur du groupe). Je vous reparle plus longuement de cette chanson sur l'histgeobox.
  • Le groupe de hard-rock Guns N'Roses, après des années de disette, de colères du leader Axl Rose, des séparations et des remplacements vient de sortir l'album Chinese Democracy, sans doute l'un des plus chers de l'histoire (20 millions de $). La chanson-titre dénonce sobrement le régime chinois, en particulier sur la question du Tibet. Elle est d'ailleurs interdite en Chine.
  • Le Californien d'Oakland Raphael Saadiq a longtemps connu l'ombre tout en étant un compositeur et chanteur respecté. Grandi dans le Hip-Hop et la Soul, il est l'un des leaders de la Nu Soul. Il a sorti en 2008 l'album The Way I See It qui compte notamment le titre "Oh Girl" avec Jay-Z.
  • Même si des filles rappent dès les années 1970 (Queen Lisa et Sha-Rock avec Bambaataa), les MC au féminin ne sont pas chose courante dans le rapgame. Jean Grae, originaire d'Afrique du Sud et représentant New York où elle est venue étudier, fait partie des meilleurs MCs du moment. Illustration de son savoir-faire associée à Blacastan avec une production du duo californien Blue Sky Black Death : "Ahead Of The Game".
  • Par la grâce du sampling, des titres oubliés (certains à juste titre...) se voient ressuscités. Ainsi en est-il du chanteur des années 1970 Mike Brant. Vous ne vous rappelez pas de lui ? Mais si, demandez à votre maman ! Né en Israël, Mike Brant se produit dans des hôtels avant d'être repéré par Sylvie Vartan et Carlos. Il débarque en France en 1969 sans parler le français. Il le chante en reconstituant en hébreu phonétique les paroles. Il rencontre un succès phénoménal mais reste très instable. Il se suicide en 1975 à 28 ans. En 1970, il interprète "Mais dans la lumière". C'est ce titre qui retrouve aujourd'hui une deuxième vie grâce à quelques producteurs de rap et non des moindres. Le premier est Dr. Dre himself, le roi de L.A. qui a produit pour Eminem "Crack A Bottle". La boucle empruntée au morceau de Mike Brant a en effet un petit côté entêtant. On attend d'ailleurs toujours l'album annoncé depuis longtemps de Dre : Detox et celui du rappeur blanc de Detroit. Pour terminer sur le sample de Mike Brant, sachez que d'autres ont également eu l'idée, chacun à sa manière. Ainsi Havoc (feat. Synysta, And Tragedy Khadafi) avec "Live It Up" et Mokless (feat. Brasco Et Ch'Kla) "Dans Ma Rue". [Ma source, le très bon blog Samples.fr]
  • Voilà un trio plein de talent et de créativité. Il s'agit du collectif CRS (Child Rebel Soul) composé de Lupe Fiasco, Kanye West et Pharell Williams. Le titre "US Placers" est sorti en 2007, pour l'instant sans suite. Le morceau est pas mal et le clip vraiment très réussi, les enfants ont, par leur costume au moins, une ressemblance avec chacun des membres du trio. Tiens, je vous disais le mois dernier que Lupe Fiasco allait sortir cette année un triple album qui serait son dernier (LupEND). Apparemment, le rappeur du Westside de Chicago a changé d'avis. Il sortira en juin un album rap et le même jour un album avec son groupe de rock Japanese Cartoon (dans lequel il chante).
  •