Samarra


Tags: rock

Augmix # 13

par Aug Email

Voilà un moment que je vous prépare cet Augmix... Il a eu le temps de mijoter tout l'hiver !

 

  • Commençons par remonter le temps avec Yasmin Levy. A la première écoute, vous aurez l'impression d'entendre chanter espagnol, tendance flamenco. C'est presque ça. Il s'agit de ladino. Le ladino est un peu l'équivalent du yiddish pour les juifs séférades originaires de la péninsule ibérique. Après leur expulsion par les Rois Catholiques Ferdinand et Isabelle en 1492, beaucoup ont traversé la Méditerranée et se sont rendus dans l'Empire Ottoman. Salonique, l'actuelle Thessalonique, est ainsi devenue l'une des villes comptant le plus de juifs au monde. La Shoah a quasiment fait disparaître cette communauté ladino dont la plupart des survivants ont alors gagné Israël. Dans ce pays neuf, les nombreuses langues parlées dans la diaspora ont dû s'effacer devant l'hébreu moderne. Le père de Yasmin Levy était chargé des programmes en ladino à la radio publique israélienne. Lorsqu'il est décédé, celle-ci n'avait qu'un an. Elle a décidé de reprendre le flambeau et de faire vivre cette langue en voie de disparition avec le vieillissement de ses locuteurs. Le résultat, une musique très plaisante bercée d'influences espagnoles et orientales. Je vous ai sélectionné deux chansons. La première s'appelle "Mi Korason". la deuxième est une version très réussie du "Hallelujah" de leonard Cohen dont je vous ai déjà parlé jadis. Vous pouvez écouter d'autres extraits de son dernier album Sentir sur son site.

 

 

  • Après la Méditerranée, traversons l'Atlantique, direction Cincinnati. C'est dans cette ville de l'Ohio que s'est formé en 1996 l'ensemble rap Iswhat ? Depuis une bonne dizaine d'années, il associe des sonorités jazz plutô free au hip-hop conscient et vif de Napoleon Maddox. Leur premier album Landmines, est sorti en 1999. Figure It Out a suivi en 2004, puis, en 2009, le très remarqué Big Appetite. Les artistes qui composent le groupe ne sont pas toujours les mêmes. Le dénominateur commun, c'est Napoleon Maddox qui se mue parfois en human beat box et le saxophoniste Jack Walker. Pour Big Appetite, Iswhat ? compte également le batteur Hamid Drake, le contrebassiste Joe Fonda, le saxophniste Cocheme’a Gastelum (à écouter ici avec N. Maddox dans le parking souterrain de Télérama... un vrai régal !) et Killa-O. Je vous ai choisi "Homestead", à mon avis de loin le meilleur titre de l'album.

 

 

  •  Restons dans le Nord-Est des Etats-Unis et dans un rap assez semblable qui a probablement inspiré Iswhat ? Je veux parler de The Roots, le groupe de Philadelphie. Autour du batteur et producteur ?uestlove (il a notamment produit quelques titres pour Al Green) et du rappeur Black Thought, ils ont contribué à développer la scène hip-hop de la métropole de Pennsylvanie. Depuis Organix en 1993, ils ont su produire un hip-hop très jazz et très soul en une dizaine d'albums dont le très réussi Game Theory en 2006. C'est un titre de cet album que je vous ai sélectionné. Il s'agit du magnifique "Don't Feel Right". Black Thought y rappe la difficulté d'être noir dans une grande métropole des Etats-Unis. Rien de très original sur le fond donc... mais la forme me plaît beaucoup ! The Roots devraient sortir un album intitulé How I Got Over en 2010. Depuis l'an dernier, ils sont le groupe invité dans le Late Night Show de Jimmy Fallon sur NBC. Je signale un excellent hors-série de Rap Mag paru en décembre 2009 sur la scène rap de la "cité de l'amour fraternel" aka Philadelphie. Le rôle de The Roots y est parfois critiqué. En-dessous je vous ai mis la troisième partie de cette trilogie au complet.

 

 

Continuons avec deux projets un peu semblables :

  • Rassemblez la fine fleur du hip-hop : Mos Def, RZA, Ludacris, Raekwon, Pharoahe Monch, Q-Tip., et même ODB (décédé en 2004...). Ajoutez des musiciens  plutôt rock, les Black Keys, cela donne le très beau projet Blackroc, sorti le jour du Black Friday. Au programme, beaucoup de spontanéité et des rappeurs qui prennent du plaisir. Les concepteurs du projet  sont  le rappeur Jim Jones et Damon Dash, ex-mentor de Jay-Z. Je vous ai d'abord choisi "Ain't Nothing Like You" (Hoochie Coo) Feat. Mos Def & Jim Jones puis un morceau interprété par RZA et Pharoahe Monch "Dollaz & Sense". Voyez comment Pharoahe Monch écrit son texte puis l'interprète avant d'écouter le titre.

 

     


     

     

  • Music'All rassemble des musiciens, les Illuminés Black Stamp, des chanteurs (Karl The Voice et des rappeurs (Oxmo Puccino, Casey, Busta Flex, Soklak,...), des sonorités jazz, soul, bossa nova. Le résultat est inégal mais quelques morceaux tirent bien leur épingle du jeu comme ce "Vais-je grandir un jour" qui  rassemble "Un rappeur (Casey), un gratteux et un bassiste" . Voyez ensuite ce qu'en disent les participants eux-mêmes.

 

 

  • C'est dans Music'All que j'ai découvert pour la première fois Casey, une rappeuse à la voix si particulière, un peu androgyne. Son morceau "Dans nos histoires" (sorti en 2006) revisite l'histoire des fils d'immigrés :

 

Je voulais également vous parler des Sud-Africains Ben Sharpa et Tumi & The Volume, du Sénégalais Abass Abass, de Rocé et de Disiz, mais je garde ça sous le coude pour la prochaine fois... Bonne écoute !

Gringo, ne m'appelle pas "mangeurs de haricots".

par blot Email

La chanson Frijolero du groupe de rock mexicain Molotov propose un aperçu radical des rapports et des représentations qu'ont les habitants de part et d'autre de la frontière Etats-Unis/Mexique.

Lire la suite sur l'histgeobox.

Augmix # 12

par Aug Email

  • Commençons par une jeune canadienne à la voix incomparable. Coeur de Pirate (c'est son nom de scène) compose elle-même ses chansons. Ecoutez, c'est très agréable !
  • Retour en arrière avec Manau et un titre des années 1990 (la préhistoire !) que nous a choisi Anne lors de sa revue de l'actualité. Il s'agit de "L'avenir est un long passé" qui évoque un poilu de la Grande Guerre, un résistant et la montée de l'extrême droite à la fin du XXème siècle.
  • Quel est le rapport entre Queen et Léo Ferré ? Je sens que vous ne trouverez pas... Il s'agit du film L'affaire Farewell sorti cette année (je vous en reparle sur ce blog prochainement, c'est promis). Le film est basé sur une histoire vraie, celle d'un agent du KGB qui choisit de livrer des secrets à la France au début des années 1980. En échange, il ne demande pas d'argent mais juste des cassettes de Léo Ferré pou lui (en particulier ce "Mélancolie") et de Queen pour son fils.
  • Un peu de negro-spiritual maintenant avec un titre bien connu "Didn't My Lord Deliver Daniel". Comme souvent, en évoquant des passages bibliques, les esclaves du XIXème siècle faisaient allusion à leur propre situation, Julien Blottière nous en parlé sur l'histgeobox à propos de "Go Down, Moses". Ici, l'évocation de Daniel dans la fosse aux lions est une invitation à l'espoir. Si Daniel a été délivré par Dieu, Il pourra aussi délivrer les noirs de l'esclavage. J'ai entendu l'an dernier à Chicago la chorale de l'université Trinity (dirigée par Paul Satre) près de Chicago interpréter ce titre en répétition. J'en ai filmé un extrait :

 

 
  • Après les spirituals, le blues et ce morceau de Bessie Smith de 1927 "Back Water Blues" qui décrit les ravages causés par les inondations dans la vallée du Mississippi. Retrouvez l'article de Blot sur l'histgeobox à propos de la chanson de Randy Newman sur ce même sujet.
  • Crosby, Stills, Nash & Young avaient dénoncés les actions de Nixon après le massacre de Kent State en 1970, c'était "Ohio" (retrouvez mon article sur cette chanson). Plus récemment, ils appelaient à une destitution de Bush dans ce même esprit à propos de la guerre en Irak. ça s'appelle "Let's Impeach The President".
 
  • Poursuivons avec du rap.  Nas, rappeur du Queens (quartier de Queensbridge comme Jay-Z), s'est fait connaître en 1994 avec Illmatic. Son père Olu Darra est un ancien chanteur de blues et de soul. Je vous avais sélectionné un titre rassemblant les deux générations. En 2008, son album Untitled avait créé la polémique en raison du titre qu'il voulait lui donner (Nigger). Je vous ai choisi  "Queens Get The Money" le premier titre que je trouve sublime (produit par Jay Electronica). Il contient un sample de Yann Tiersen tiré de la BO du film Good Bye Lenin...

 

  • Nas avait eu au début de la décennie un beef  (querelle par rimes interposées) de légende avec Jay-Z. Les deux MC se sont ensuite réconciliés. Ce dernier vient de sortir le troisième volet très attendu de sa trilogie The Blueprint III, en tête des ventes aux Etats-Unis. Je vous ai sélectionné "Empire State Of Mind", hymne à New York interprété avec Alicia Keys. En hommage à l'équipe de Base Ball des Yankees dont c'est la couleur (pas le bleu du gang angelenos des Crips précise-t-il...) , Jay-Z déclare qu'il a le "sang bleu". Leur récente victoire aux World Series a donc dû lui faire le plus grand plaisir...

  

 

  • Kid Cudi nous vient de Cleveland, au coeur de la Rust Belt. Il sort son premier album Man on the moon : The End of day  dont je vous ai choisi le titre "Make Her Say" (qui sample Lady Gaga). Bon, les lyrics sont plutôt "explicites" mais le clip est pas mal et la présence de Kanye West et Common suffisent à enchanter mes oreilles !
 
 
  •  Common toujours avec un titre de son album Be de  2005 qui marquait le grand retour. du MC de Chicago. Aux manettes, l'inévitable Kanye West (qui sample "What It Is" des Temptations et "You Make The Sun Shine" des Temprees), au refrain les Last Poets, un groupe formé en 1969 et aux origines du rap dans sa dimension politique (plus de détails ici). Le résultat c'est "The Corner", un morceau en hommage à ce que "l'école de la rue" peut offrir de meilleur, en particulier dans le Southside de Chicago.
 
 
 

 

Enjoy !

 

Découvrez la playlist Fall session avec Temprees

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 >>