Samarra


Tags: sud

Haïti: le temps des macoutes.

par blot Email

http://www.iocp.info/ayiti/images/hispaniola_hondius.jpg

Un violent séisme vient de ravager Haïti, dévastant ce pays très pauvre et provoquant de très nombreuses victimes. Les conséquences de cette catastrophe naturelle sont aggravées par la déliquescence de l'Etat.
L'île fut en effet particulièrement éprouvée par l'histoire; elle a subi tour à tour la colonisation, l'esclavage, mais aussi de nombreuses dictatures. Cet vieille chanson des filles de joie évoque une des pages les plus sombres de l'île, la dictature de François Duvalier et ses redoutables tontons macoute.

 

Lire la suite sur l'histgeobox.

Sur les traces des espaldas mojadas.

par blot Email

 

Délit de fuite

Caricature trouvée dans Courrier International: "délit de fuite".

  

Le Mexique, membre de l’OCDE, de l’OMC, a pourtant le plus fort revenu par habitant de toute l’Amérique latine. Il s'agit d'un pays émergent non dépourvu de ressources. Par ses liens avec les Etats-Unis , c’est presque un pays « du nord ». Les deux Etats font partie de l'ALENA, l'Association de Libre échange des Etats d'Amérique du Nord, par exemple. Elle a permis d'accroître les échanges économiques entre les deux pays (échanges libres de droit, encouragement aux investissements). Pour autant, les termes de ces échanges sont inégaux et le Mexique souffre d'un rapport de domination, en tout cas de dépendance, à l'égard des Etats-Unis. Par exemple, les Etats-Unis absorbent 85 % des exportations mexicaines, alors que le Mexique ne fournit qu'un cinquième des achats américains.

 

Le niveau de développement plutôt moyen du pays permet de classer incontestablement le Mexique dans les pays du Sud. Les écarts de revenus qui le séparent du grand voisin du Nord restent très importants et expliquent que les flux de clandestins ne risquent pas de se tarir.

http://img229.imageshack.us/img229/6019/garycoronadopggk1.jpg

Photo empruntée au site Laïus d'Olibrius qui commente une intéressante série de clichés de migrants pauvres qui tentent de rejoindre un pays du Nord (2003 © Gary Coronado).

 

Ainsi des milliers de migrants poussés par la pauvreté quittent leurs pays dans l'espoir de trouver du travail et un avenir meilleur chez le grand voisin du Nord. Ce voyage est dangereux et semé d'embuches. 

La chanson  interprétée par Lila Downs dépeint avec humour les pérégrinations mouvementées d'un migrant confronté à toutes sortes de dangers. Sans le sou, affamé, esseulé, désorienté, il ne parvient pas à échapper aux gardes frontières.

 Malheureusement, dans la réalité, l'issue de ces migrations se termine souvent bien plus mal.

  

Lire la suite sur l'histgeobox

 

 

Chansons et sida.

par blot Email

Caricature de Plantu.

 

C'est en 1980 que les premiers cas, de ce que l'on n'appelle pas encore le sida, sont repérés à Los Angeles. Cinq patients sont atteints de violentes pneumopathie. Ils ont en commun d'être homosexuels et de se droguer. C'est la raison pour laquelle, certains ont voulu croire que le sida était l'affaire des gays. Dès 1983, on découvre que la transmission par voie sexuelle chez les hétéros est avérée. Cette maladie mortelle touche aussi les toxicomanes par injection, les hémophiles qui ont besoin de transfusions sanguines. Les scientifiques du monde entier entament alors des recherches sur ce mal qui fait de plus en plus de victimes. Le 20 mai 1983, l'équipe du professeur Montagnier, de l'institut Pasteur, identifie le nouveau virus. Simultanément, des chercheurs américains isolent le même virus que l'on nomme alors le VIH, virus d'ummunodéficience humaine. La maladie qu'il provoque sera appelée  sida (syndrome d'immunodéficience acquise) à partir de 1985.

 

 

Le virus détruit les défenses naturelles du corps et provoque l'apparition de maladies graves. Le sida se transmet par relations sexuelles non protégées, par transfusion sanguine ou par l'allaitement d'une mère contaminée à son bébé. A partir de 1980, la maladie se répand rapidement dans le monde entier.  Dans les pays riches, des campagnes d'information vont permettre de limiter l'épidémie, mais pas de l'arrêter. A l'heure actuelle, et malgré les progrès de la médecine, il n'existe toujours pas de vaccin contre le sida, mais désormais, une vingtaine de médicaments permettent de limiter l'évolution de la maladie.  Ces antirétroviraux permettent de stabiliser le sida, mais en aucune façon de guérir de la maladie. Depuis 1996, avec l'utilisation de la trithérapie, le nombre de décès dus au sida a chuté sensiblement partout où les traitements sont disponibles.

 

 Cliquez sur la carte pour l'agrandir.

 

Depuis l'apparition de la maladie, 20 millions de personnes sont mortes du sida dans le monde et près de 40 millions de malades vivent avec le VIH aujourd'hui, 65% vivent en Afrique, principalement en Afrique subsaharienne.

 

L'Afrique est aujourd'hui le continent le plus touché. Au départ le sida est un sujet particulièrement tabou, car il est lié au sexe. Le manque d'éducation de nombreux malades entretient la culture de la superstition et du fatalisme. Pour beaucoup, les personnes atteintes du sida ont été frappées par une malédiction ou ensorcelées. Comme le rappelle Soro Solo, dans son émission l'Afrique enchantée, en Côte d'Ivoire, on attribue le décès de vedettes de la chanson ou de la télé à d'autres maladies que le sida, qui reste encore une maladie honteuse. Comme le rappelle Marc Gentili, président de l'Académie nationale de médecine, "le sida est plus dévastateur dans les pays pauvres, où il y a un manque d'hygiène et où les gens vivent dans la promiscuité. Les habitants ne peuvent pas se nourrir correctement. Les malades du sida ont besoin d'aliments riches en protides, difficiles d'accès et chers dans les pays d'Afrique." Les femmes restent les plus touchées par la maladie, dans la mesure où certains maris imposent des relations non protégées, alors qu'eux-mêmes sont contaminés. Elles donnent naissance dans la moitié des cas à des enfants séropositifs (c'est en Afrique que l'on trouve 90% des enfants infectés!). Bref les conséquences de la maladie s'avèrent particulièrement catastrophiques sur le continent.

 

 

Les sommes considérables investies ces dernières années pour lutter contre le VIH/SIDA en Afrique subsaharienne semblent porter leurs fruits, mais les progrès restent inégaux et nécessitent encore des efforts accrus, notamment dans le domaine de la prévention, selon le Rapport sur l’épidémie mondiale de sida 2008, publié le 28 juillet par le Programme commun des Nations Unies sur le sida, ONUSIDA. Ce dont n'a certainement pas besoin l'Afrique, c'est en tout cas la venue d'un pape qui campe sur les positions officielles de l'Eglise. Le Vatican reste opposé à toute forme de contraception. Ainsi, en mars dernier,  depuis l’avion qui le conduisait à Yaoundé, dans le cadre d’un voyage en Afrique, le pape Benoît XVI a lancé : abordant le problème du Sida, il a estimé que l’on ne pouvait « régler le problème de cette pandémie avec la distribution de préservatifs. » Au contraire, a-t-il insisté, leur utilisation aggrave le problème. »

 

Caricature de Plantu.

 

A côté des associations telles que Aides (fondée en 1984) ou Act up, les artistes, notamment les musiciens, seront parmi les premiers mobilisés pour imposer les campagnes de prévention (pour l'utilisation du préservatif, de seringues jetables pour les toxicomanes).Line Renaud est une pionnière puisqu'elle fonde, dès 1985, l'Association des artistes contre le sida. En 1990 se monte l'association Sol en si, dont le but est d'aider les enfants de parents séropositifs. Surtout, la pandémie inspirera des chansons, plus ou moins réussies, autour de ce fléau.

 

 

1. Hilarion Nguema: "Sida" (1986). Derrière une rythmique enlevée, ce titre est révélateur de la méconnaissance de la gravité de la maladie, dans un premier temps tout cas. On y entend le chanteur gabonais Hilarion Nguema relativiser. Pour lui, il faut bien mourir de quelque chose.

 

2. Barbara: "Sid'amour à mort" (1987). Une chanson émouvante de la grande dame qui s'est engagée très tôt aux côtés des malades, mais tout cela loin des projecteurs. Elle fait distribuer des préservatifs lors de ses spectacles, joue dans les hôpiteaux... La première à aborder de front ce problème du sida en France. Le soir de la première de son spectacle au Châtelet, elle interprète ce titre en l'introduisant par ces mots: "c'est une chanson que j'aurais vraiment ne jamais avoir écrite".

 

3. Jean-Louis Aubert: "Sid'aventure" (1989). Ce texte plus allusif évoque lui aussi la maladie. D'ailleurs, Barbara et Aubert se retrouveront côte à côte autour de cette lutte contre le sida. Ils composeront ensemble une chanson intitulée "le couloir", dont ils abandonnent l'intégralité des droits à l'association Act Up.

 

4. Neneh Cherry: "I got u under my skin". Reprise d'un classique par Neneh Cherry pour une des nombreuses complations (15 à ce jour) élaborées par la Red Hot Organiszation qui lutte contre la pandémie.

 

 

5. Mano Solo (1993): "Pas du gâteau". Chanson marquante, même si elle n'est pas directement centrée sur le sida. Mano Solo y fait en tout cas référence à sa maladie et clame son envie de vivre malgré tout. Mano Solo regrettera sa prise de position, puisque de nombreux medias l'étiquettent comme le "chanteur à sida".

 

6. Franco: "Attention na sida". Sur ce titre, le grand maître de la rumba congolaise, Franco Luambo Makiadi, chante alternativement en français et en lingala. Il chante:

"Et vous Monsieur , et vous citoyens
Attention aux prostituées
Evitez des partenaires multiples

Et vous Madame et vous la citoyenne
Exigez des messieurs le port d'un préservatif
Mettez vous même un produit qui vous protège

Ouvriers, bureaucrates, cadres
A l'atelier, à l'usine, au bureau
Dans vos causeries , répandez le message de la lutte contre le SIDA
Celui qui en sait plus, renseigne son prochain
Ne vous gênez pas
Le temps passe vite,
Et avec lui meurent chaque jours les victimes du SIDA

Le bon remède c'est l'information
Le meilleur remède c'est de bien se préserver ".

(...)

 

Educateurs à l'école, au collège, au lycée et même à l'Université
Les parents comptent sur vous pour les épauler dans cette exaltante tâche d'éducation des jeunes
Parents ne vous couvrez pas la face
Dites à vos enfants, dites à ces jeunes tout ce que vous savez sur et contre le SIDA

Chercheurs du monde entier attention,
C'est à vous qu'appartient l'efficacité de la lutte contre le SIDA
Nous attendons le vaccin
Nous attendons le médicament
Ils tarderont à venir, certes, 5, 10 ans
Echangez-vous les expériences
Ne travaillez pas en cercle fermé
Le temps presse
Le mal vous lance progressivement un défi
Un défi qui paraît inébranlable

Comme PASTEUR, comme FLEMING, comme CURIE,
Comme tant d'autres génies du siècle dernier
Sachez à votre tour vaincre ce mal qui terrorise l'humanité
Chassez du corps humain ce fléau qui l'anéanti
Ne perdez pas du temps en vous disputant sur la paternité de telle ou telle découverte
Cela ne vous avancera pas !

Bo sala mosala mama
Ba chercheurs bo tika ko kabola bikolo mama

Médecins vous savez mieux que quiconque comment le SIDA s'attrape
Ne montrez pas au malade que vous avez peur de lui
Ne détruisez pas, par votre langage, par votre comportement, le moral du malade
Même s'il est mourant, c'est par vous que tout le corps médical prendra courage
Pour soigner cette terrifiante maladie, le SIDA

Médecins attention au secret médical, c'est un secret professionnel
Le dossier du malade ne concerne que le malade ou ses proches
Ne dites pas à n'importe qui, n'importe quoi qui puisse éveiller la panique
Votre devoir est comme toujours sacré"

(...)

 

"Gouvernants des pays riches
Aidez les pays pauvres, offrez leur les moyens de lutter contre le SIDA
Ne leur fournissez pas des armes qui les incitent à s'entretuer
L'arme idéale c'est la lutte contre le SIDA frères et soeurs

Nations du monde entier entraidez vous
Faites des échanges sur vos expériences sur le SIDA
Multipliez rencontres, conférences afin que des connaissances se développent

Autorités politiques,
Utilisez les radios, les télévisions, les journaux
Pour informer les populations des dangers du SIDA
Il faut les informer comment en être protégé
Un même combat doit nous mobiliser
Nous devons tous lutter contre le SIDA.....Ah !"

 

 

Paroles trouvées sur ce site.

 

7. Raggasonic: "J'entends parler du sida" (1993).

 

8. M: "Le radeau" (2003). Chanson, elle aussi très allusive, qui dépeint la mort d'une malade.

 

Sources:

- Les docs de l'actu n°6. "Les 100 dates de l'histoire du XXème siècle", p97.

- Les docs de l'actu n°9. "L'atlas du monde", pp78-79.

- Playlist chanson: le sida dans la chanson (Télérama.fr).

- P. & J.P. Saka: "L'histoire de France en chansons", Larousse.

- L'Afrique enchantée (France inter) du 22 mars 2009: "quand le sida est arrivé..."

- 2000 ans d'histoire (France inter) du 30 mars 2009: le sida.

 

Liens:

- Sida en Afrique: les progrès ne sont pas homogènes.

 

- "Le pape sourd au sida" sur l'excellent blog de Colette Braekman.

 

Liens:

- Franco chante attention au Sida.

- Red Hot Organization mobilise les artistes contre le Sida.